Bandeau inférieur

Entreprises/L'Immobilier d'entreprise

Le marché de l'immobilier d'entreprise au sein de l'agglomération de Tours

Publié le 08/02/2016

Immobilier tertiaire : une baisse en trompe-l'oeil

Si la demande en immobilier tertiaire est restée active avec plus de 90 opérations enregistrées en 2016, le volume global a, quant à lui, nettement reculé pour s'établir à un niveau légèrement inférieur à 22 300 m². En cause, la diminution du nombre de transactions engagées sur les programmes neufs associée à l’absence de grande opération réalisée en compte propre. Par ailleurs, les ventes de deux ensembles tertiaires pour 9 500 m² destinés à la promotion immobilière ont, certes, participé à réduire le stock de manière significative, mais n'ont pas été comptabilisés dans les transactions. Enfin, plusieurs opérations importantes lancées en cours d'année ne se concrétiseront qu'en début d'année 2017.

Surfaces de bureaux commercialisées
et comptes-propres


En savoir plus : 
Télécharger l'étude "Le marché de l'immobilier d'entreprise au sein de l'agglomération de Tours en 2016"


Locaux d’activités et entrepôts : une année record

Le marché des locaux d'activités et entrepôts a été particulièrement dynamique en 2016 avec un volume global qui s'élève à plus de 89 240 m². Composée de 74 transactions représentant près de 78 680 m², la demande commercialisée a plus que doublé entre 2015 et 2016. Poussée par des taux d’intérêt historiquement bas, la multiplication des ventes à utilisateurs a littéralement porté le marché à un niveau encore jamais observé. Un engouement qui s'est principalement orienté vers des locaux de seconde main de grande superficie puisqu'en effet, les 17 transactions de plus de 1 000 m² concentrent, à elles seules, les deux tiers de la superficie commercialisée. Avec 10 565 m², la superficie des opérations réalisées en compte-propre enregistre un très léger repli par rapport à 2015, mais devrait augmenter significativement l'an prochain au regard des nombreux chantiers en cours.


Les locaux et entrepôts commercialisés et comptes-propres


Une réduction des stocks de bon augure

Le transfert de plus de 9 500 m² d'immobilier tertiaire vers le marché de l'habitat associé à la bonne tenue du segment de la seconde main ont conduit à une diminution de l'ordre de 16 % du stock de bureaux en 2016. Pour les locaux d'activités et entrepôts, les nombreuses transactions portant sur des biens de seconde main de grande superficie (dont certains pouvant être qualifiées de friches) ont entraîné une diminution encore plus importante des stocks (-25 %). Une très bonne nouvelle qui fait suite à plus de 10 années de hausse ininterrompue.


En savoir plus : Télécharger l'étude "Le marché de l'immobilier d'entreprise au sein de l'agglomération de Tours en 2016"


Chiffres Clés - Immobilier d'entreprise
(Sources : conseils en immobilier d'entreprise partenaires, OE2T - 01/2017)
Le marché des bureaux en 2016
(S.C.O.T. de l'agglomération de Tours)
Volume global (commercialisations + clés en main + comptes-propres)
22 274 m²
Superficie totale commercialisée
21 600 m²
Part de la superficie placée neuve
28,9 %
Nombre de commercialisations (dont clés en mais locatif)
92
Part des transactions réalisées à la vente
16,3 %
Offre neuve disponible
8 628 m²
Superficie réalisée en compte-propre
674 m²
Nombre d'opérations réalisées en compte-propre
3

Imprimer

En savoir plus : Télécharger l'étude "Le marché de l'immobilier d'entreprise au sein de l'agglomération de Tours en 2016"

(Sources : conseils en immobilier d'entreprise partenaires, OE2T - 01/2017)
Le marché des locaux d'activités et entrepôts en 2016
(S.C.O.T. de l'agglomération de Tours)
Volume global (commercialisations + clés en main + comptes-propres)
89 242 m²
Superficie totale commercialisée
78 677 m²
Part de la superficie placée neuve
6,4 %
Nombre de commercialisations (dont clés en main locatif)
74
Part des transactions réalisées à la vente
44,6 %
Superficie réalisée en compte-propre
10 565 m²
Nombre d'opérations réalisées en compte-propre
7

Imprimer

Indicateurs conjoncturels

- Locaux de production
- Entrepôts non agricoles
- Bureaux


Documents à télécharger

Le marché de l'immobilier d'entreprise au sein de l'agglomération de Tours en 2016

Ed. Janvier 2017 (20 p.)
Etude/Analyse - publié le 08/02/2017

Base documentaire de l'OE2T


Liens utiles

SIMPLANTER-EN-TOURAINE.COM
Service en ligne de recherche de bureaux, locaux d’activités et terrains disponibles.

Club Immobilier de Touraine (CIT)
Association qui fédère professionnels en l’immobilier et acteurs du développement économique.

DREAL Centre-Val de Loire
Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement
 

Base de données SITADEL 2
Statistiques communales sur la construction de locaux non résidentiels

L'observatoire de l'immobilier d'entreprise

Un outil d’analyse et de suivi du marché de l’immobilier d'entreprise tourangeau.

L’observatoire de l'immobilier d'entreprise de l'agglomération de Tours existe depuis 1999. Dès l'origine, il s'est appuyé sur un réseau de partenaires regroupé au sein de la commission FNAIM Entreprises et depuis 2013 sur un partenariat regroupant différents acteurs de l'immobilier réunis au sein du Club immobilier de Touraine : Chambre de Commerce et d’Industrie de Touraine, Tours Métropole Val de Loire, Conseil départemental, conseils en immobilier d’entreprise, Observatoire de l'Economie et des Territoires de Touraine, Agence d'Urbanisme de l'Agglomération de Tours, géomètres experts, promoteurs... Au travers de ce partenariat, l'observatoire de l'immobilier d'entreprise a pour mission principale de produire des chiffres fiables et objectifs concernant les volumes de transactions et les niveaux de stocks de l'agglomération de Tours.
 
L'étude annuelle est réalisée depuis 2000 par l'Observatoire de l'Economie et des Territoires de Touraine (OE2T) qui collecte, analyse et met en forme les données. Celle-ci est publiée au mois de mars de chaque année et suit des règles très strictes en matière de données analysées, règles conformes à celles édictées par le Réseau National des Observatoires de l’Immobilier d’Entreprise et du GIE IMMOSTAT.

La mise en place de ce partenariat a pour objectif de :
- Mieux appréhender la réalité du marché de l’immobilier d’entreprise en Indre et Loire et ainsi permettre une meilleure efficacité de l’action,

 
Ses principales missions.

» L’édition d’analyses, de cartes et de statistiques portant sur le marché de l'immobilier d'entreprise en Indre et Loire et publiées dans son bulletin annuel «Le marché de l’immobilier d’entreprise en Touraine» (parution en mars).
» La réalisation d'enquêtes à la demande d'un des partenaires. Exemple : enquête sur la demande immobilière et foncière en Indre et Loire (mars 2006).

Note méthodologique.

Un territoire bien défini : les 40 communes composants le S.C.O.T. de l'agglomération de Tours, soit environ 830 km².
 
L'étude des transactions : Elle recouvre l’ensemble des opérations réalisées au cours de l’année par les conseils en immobilier d’entreprise et collectivités partenaires. Les opérations “clés en main” réalisées par la Société d’Équipement de la Touraine (SET) sont également comptabilisées dans cette partie. Seules les transactions de bureaux destinées aux utilisateurs finaux sont comptabilisées. 
 
L'analyse des stocks : l'évaluation des stocks disponibles est actualisée chaque année au mois de décembre sur la base du fichier des offres proposées par les conseils en immobilier d’entreprises dans le cadre du service en ligne de recherche de bureaux, locaux d’activités et terrains disponibles (www.simplanter-en-touraine.com).
 
Le recensement des principales opérations clés en main des opérateurs privés : Afin de disposer d’une vision plus exhaustive du marché tertiaire de l'agglomération de Tours, l’observatoire intègre, depuis 2009 pour les bureaux et 2013 pour les locaux d'activités et entrepôts, les principales opérations en comptes-propres. Celles-ci sont comptabilisées l'année au cours de laquelle la construction, l'extension, ou la restructuration est terminée. Par ailleurs, seules les opérations d'une surface supérieure à 500 m² sont, pour l'instant, prises en compte. La superficie des opérations est exprimée en m² de surface de plancher (SDP).